bannière Jardin à manger

Savoir tout faire soi même :
Faire son Grenelle de l'environnement

48 % des émissions des gaz à effet de serre sont dus aux usages privés de l'énergie
par chacun d'entre nous.

Ce pourcentage concerne la France , mais on peut raisonnablement penser qu'il en est a peu près de même dans la communauté européenne et dans les pays développés.

Pourtant, réduire les émissions de gaz toxiques, protéger les nappes phréatiques, être acteur de la biodiversité, on peut le faire et facilement. Faisons notre petit Grenelle à nous !

Inutile de nous abreuver de chiffres, de stats, de controverses pour ou contre.. ces quelques gestes et astuces vont tous dans le sens anti gaspi, préservation de notre environnement : un sens pas du tout interdit !

Nous sommes 6 milliards de terriens, un geste par jour = 6 milliards de gestes pour la planète. Utopique ? non !

Les conseils qui suivent sont tous faciles à réaliser sans tout changer :
à chacun d'adapter suivant ses goûts, ses besoins et possibilités

A la maison

Chauffage

Baisser la température de 1 °C peut représenter jussqu'à 7 % de consommation d'energie en moins !
Même 0.5 ° serait déjà bien.

Utiliser des systèmes de régulation, baisser significativement en cas d'absence. Baisser la nuit. (16° C pour bien dormir)

Dépoussiérer les radiateurs, convecteurs : la poussière diminue les performances.

Fermer les volets la nuit, mettre des doubles rideaux.

Calfeutrer le bas des portes.

Isoler les greniers.

Bien aérer une pièce (indispensable) c'est ouvrir grand pendant 5 minutes - c'est suffisant.

Au renouvellement : optez pour les energies renouvelables, le soleil...

Éclairage

Environ 15 % de la consommation d'un ménage

Utiliser des ampoules basse énergie.

Ne pas laisser brancher les appareils qui ne servent pas, y compris les branchements pour recharger les portables par exemple .

Ne pas laisser les appareils en veille.

Éteindre les lumières dans les pièces vides.

Halte aux hallogènes !

Autres appareils électriques de la maison

Réfrigérateur et congélateur : environ le tiers de la consommation

Un lavage à
40 ° C consomme 25 % d'energie en moins qu'à 60 °C

Lave linge : laver à froid ou à température basse : c'est le temps de contact avec la lessive et le brassage qui lave (laisser tremper)

Sèche linge : très gourmands , pensons corde à linge

Cuisson des aliments : couvrir les casseroles, la température s'élève plus vite.

La clim.....en voiture ou à la maison, renseignez vous et désaclimatisez vous !

Réfrigérateur : le régler sur 5 ° c'est suffisant pour conserver les aliments.
Le dégivrer tous les 3 mois et enlever la poussière des grilles d'aération (la poussière peut faire doubler la consommation)

Placer réfrigérateur et congélateur loin des sources de chaleur.

Téléviseurs, ordinateurs : ne pas les laisser en veille.

Au renouvellement :

Choisir des appareils où vous pouvez régler les choses vous même et facilement

Privilégier les appareils peu consommateurs d'energie
(Ils sont classés de plus économique (A et+) au plus dispendieux (G)

Eau

Faites la chasse aux fuites, à l'eau qui coule pour rien

Calfeutrer le ballon d'eau chaude et régler la température de ce dernier à 60 °

Une douche utilise 60 à 80 l d'eau, un bain 180 à 200 l

Faites fonctionner le lave vaisselle quand il est tout-à-fait plein, utiliser les touches "eco"

Au jardin

Engrais

le jardinier bio a de la ressource :
engrais verts, compost, paillis, fumier.

allez à
engrais verts
compost
Améliorer la terre du potager

Pesticides et fongicides

Purin d'ortie, décoction d'ail, purin de tanaisie, de feuilles de tomates, sans oublier la rotation des cultures.

L'eau au jardin

Arroser le soir en été
Paillez entre les rangs au potager

Récupérer l'eau de pluie pour arroser pelouse et fleurs (pas pour ce que vous consommez)

Envisagez l'installation d'une citerne avec filtrage pour l'arrosage du potager

Dehors

Automobile

Passer de 130 à 120 km/h sur autoroute économise 1 litre aux 100

20 % de nos déplacements en voiture font moins d'un kilomètre...

De plus en plus d'enfants souffrent de problèmes respiratoires, dus aux gaz d'échappement
où en seront-ils dans 20 ans ?

Voir un texte de l'OMS sur ce sujet>>>>

Réduire sa vitesse en toutes occasions : un effort de 5 à 10 km / heure représentera déjà une sérieuse avancée.

Respectez les limitations indiquées les jours de pollution !

Ne pas prendre sa voiture pour ce que l'on peut faire à pied (rappel pour la santé, marcher au moins une demie heure par jour.
Faire tout ce qui est possible sans voiture : les courses (avec livraison, la tournée du chauffeur est collective  : vous ne portez plus, vous ne consommez plus d'essence, vous gagnez du temps.

Covoiturez amis, voisins collègues.

Entretenez bien votre voiture, gonflez les pneus : un déficit de 0.3 bar entraîne une surconsommation de 3%

Bien évaluer les coûts : déplacements, achat, entretien et réparations d'une automobile peut engloutir des sommes considérables : voir ci contre

 

Se passer de voiture ?
C'est possible dans les grandes villes : le prix des livraisons et services à domicile, transports en commun et taxi pour les sorties tardives, location ponctuelle de véhicule resteront inférieurs à ce que vous consacrez aujourd'hui à votre voiture.

Cacluler avec l'ADEME : le coût annuel de votre véhicule - comparer différents types de transports

Divers

 

Acheter les produits en emballages réduits et recyclables.

Baisser la consommation des sacs plastiques.

Trier les déchets. (toujours çà qui ne brûlera plus)

Ne pas polluer en jetant tout et n'importe quoi partout : huiles usagées, plastiques, vieux pneus....

Trier le déchets

en savoir plus : Des guides utiles sur l'ADEME

© jardin-a-manger